photographe-toit-V35

Nous avons déjà eu l'occasion d'évoquer le photographe havrais Robert Lhommet qui, de l'immédiate après-guerre aux années soixante-dix n'a cessé son activité au Havre, d'abord pour des maisons de photographies puis à titre personnel (il sera également éditeur de cartes postales). Il se trouve que son fonds vient d'être retrouvé chez une de ses héritières et mis au jour par un ami à elle. Constitué de milliers de photographies (essentiellement sous forme de négatifs) couvrant trente années de l'histoire havraise, ce fonds recèle aussi de nombreuses vues de la construction des ISAI, en particulier pendant l'année 1949.

La grande surprise de cette découverte, c'est d'y retrouver des clichés qui sont pour certains connus puisque publiés dans plusieurs ouvrages parus ces dix dernières années autour du classement de la zone reconstruite au patrimoine mondial de l'Unesco. Or ces clichés ont tous été contretypés à partir de tirages de bonne qualité issus du fonds Jacques Tournant aux archives municipales du Havre. Beaucoup ont été publiés sous une mention d'anonymat, d'autres comme étant issus de la maison Chevojon, grande société parisienne spécialisée dans la photographie d'architecture. Il se trouve que tous ces clichés sont de Robert Lhommet, et nous avons maintenant localisé les négatifs.

Nous avions publié dans deux articles une vingtaine de ces photos (photographies des tirages issus du fonds Jacques Tournant). La collection qui nous est offerte ici est inestimable : ce sont plus de cinquante nouvelles photos. 

Nous n'avons jamais été en possession des négatifs. En attendant une numérisation professionnelle, les documents présentés ici sont des photographies de négatifs qui ont été ensuite retraitées numériquement. Le procédé est empirique et la qualité est malheureusement très variable mais nous avons cependant décidé, dans le cadre de ce blog, de présenter en exhaustivité les sources qui nous ont été confiées.

La grande difficulté de ce travail d'édition est de localiser précisément les vues. En effet, n'étant pas détenteurs des négatifs, on ne peut compter sur une observation de la couche sensible pour déterminer le sens réel de la prise de vue (gauche à droite ou droite à gauche). Or l'architecture des ISAI, surtout en stade de construction, avec leur symétrie parfaite entre les quatre îlots ne facilite pas la tâche. En l'absente fréquente d'arrière plan sur lequel se fier, nous avons pour outil l'ordre de l'élévation des six tours (respectivement V37-V40-V36-V41-V6-V7), la lumière (lorsque nous avons déterminé avec certitude une suite de clichés issus de la même pellicule) ou divers détails de chantier. Même s'il peut subsiter des erreurs, nous sommes maintenant relativement certains de notre légendage (ce qui n'était pas le cas des éditions dans nos précédents articles : nous manquions d'éléments).

Nous avons choisi de les présenter par angle de prise de vue, pour plus de commodité. Pour rappel, voici la numérotation des îlots :

ilots-Isai

Les légendes des photographies sont systématiquement au-dessous et en italiques.

1- Façades sud

Commençons par une vue générale des lieux.

sept1949-ISAI-sud

Vue de l'ensemble des ISAI à la fin de l'été 1949, certainement en septembre comme la majorité des clichés présentés ici (certains sont datés du 22 septembre, mais beaucoup n'ont pas été pris ce jour précis). Cette photo nous montre bien l'ordre d'avancée des travaux : il manque un étage à la tour du V36 tandis que celle du V41 n'a pour l'instant que cinq étages. La photo est prise légèrement en hauteur, peut-être du clocher de l'église Notre-Dame. A droite on reconnait la maison des logements des instituteurs de l'école Jean-Macé (aujourd'hui désaffectée). Au centre pas moins de dix-huit camions benne bien rangés dans un enclos grillagé (lutte contre le vol ?) sont sur le futur îlot V56. A gauche, quelques arbres subsistent de l'ancienne place Gambetta. On peut remarquer entre le bassin du commerce et les ISAI que l'îlot V35, l'hôtel de Normandie, sort de terre. A l'extreme droite, dans le prolongement de la tour du V36, l'immeuble au pan quadrillé est le crédit-lyonnais, bâché, qui attend la construction de l'îlot V7.

1949-ISAI-sud-depuis-St-Fra

Vue légèrement antérieure (peut-être d'une semaine ou deux) depuis le quartier Saint-François. Au premier plan le bassin du commerce, et au tout premier plan, en bas à gauche, certainement un rebord de fenêtre d'une maison en ruine (les travaux de Saint-François n'ont pas encore commencé à cette époque). Il est intéressant de constater la multitude de baraquements sur l'actuel quai George V et la place du Chillou.

1949-V36-et-V37-sud-et-barr

Photo prise du même endroit que la précédente. Gros plan sur l'îlot V36 en construction, et les logements d'urgence. A l'extrême gauche, on distingue le premier étage de l'hôtel de Normandie qui sort de terre.

 1949-V40-sud-versA
1949-V37-sud-versB

Voici un exemple de photo difficile à localiser. S'agit-il de l'îlot V40 (en haut) ou V37 (en bas) ? Il faudrait avoir accès à la pellicule si le négatif n'a pas été isolé pour tenter d'obtenir une réponse en comparant l'état d'avancement des bâtiments sur les autres clichés. Cependant, si l'on se réfère à l'arbre dégarni et au temps maussade, on serait plutôt bien engagé dans l'automne, ce qui accréditerait l'hypothèse de l'îlot V40, le V37 étant terminé depuis la fin de l'été.

1949-V40-et-V41-sud-versA 1949-V37-et-V36-sud-versB

Mêmes vues, même questionnement quant à savoir si le premier plan serait aujourd'hui l'actuelle place Perret (en haut) ou îlot V38 (en bas)... A noter que le reflet dans l'eau ajoute encore à l'aspect symétrique de la composition architecturale. Même conclusion météorologique, qui reste fragile.

fin1949-V37-et-V36

Ilot V37 (et au fond, tour du V36) depuis l'angle de la rue de Paris et la rue Victor Hugo. On peut remarquer la pose des portes-fenêtres de la tour, qui se fait du dernier au premier étage. La lumière nous indique une prise de vue en soirée.

1949-V37-rue-de-paris-sud

Autre cadrage que la photo précédente (même série).

1949-V40-et-V41-elevation-s

Toujours cette fin d'été 1949. Le soleil indique une vue matinale des îlots V41 et V40. Deux femmes et un enfant marchent rue de Paris au niveau de l'actuelle place Perret. C'est une des très rares photographies animées.

1949-V40-et-V41-sud-depuis-

Même vue sans l'animation. La voiture est toujours là.

1949-V41-sud

Rue Victor Hugo, l'immeuble bas de l'îlot V41 et la tour en cours d'élévation (septembre 1949).

1949-tourV40-sudest

Dans la même rue le même jour, la tour V40, angle sud-est.

1949-V37sudest-2

La même tour du V40 quelques jours plus tard.

1949-tourV37-sudest

La tour de l'îlot V37, vue du sud-est.

1949-tourV37-sudouest

La même tour vue du sud-ouest.

1950-V40 et V41 - fondations V38

Vue en 1950 des îlots V41 et V40, sans doute peu avant l'arrivée des premiers locataires du V37 (barre de droite). Le trou au premier plan est le début des fondations de l'îlot V38 qui accueillera les Galeries havraises. En bas à droite des restes de fondations non encore détruits.

1950-ISAI-rue-Brindeau

Vue des ISAI depuis la rue Louis Brindeau. L'ensemble des bâtiments semble être terminé ce qui nous amène à la fin de l'année 1951. En revanche, ces îlots semblent bien isolés et déserts (bien qu'habités, comme en attestent des volets ouverts ou fermés).

 

2- Façades nord (place de l'hôtel de ville).

1949--place-de-l'HDV-depuis

Fin août ou début septembre 1949. Vue globale de la place, et même du quartier. Au premier plan le croisement entre les rues Marais et Jules Ancel. La maison en, briques à gauche existe toujours au 17 rue Théodore Maillard, mais la même façade ouest que sur la photo s'aperçoit depuis le 8 rue Marais. La rue Théodore Maillart est d'ailleurs, avec la place de l'hôtel de ville, le meilleur endroit pour prendre conscience de la rehausse des sols engendrée par la reconstruction sur les gravats. Elle monte en quelques mètres d'un étage, pour faire le lien entre cette maison et les immeubles reconstruits. On distingue très bien deux camions nivelant les îlots S55 (à gauche) et S54 (à droite). A droite toute, le clocher de l'église Notre-Dame, vaillamment debout. Le terrassement de l'îlot V6 est effectué.

1949-rue-de-paris-depuis-hd

Certainement le même jour, depuis l'hôtel de ville (qui n'existe pas encore, ou qui n'existe plus). On remarque au premier plan la statue de François 1er, qui sera ensuite déplacée pour divers lieux avant de se retrouver aujourd'hui devant le bassin du Roy. [Dans les commentaires ci-après, voir la discussion entre les lecteurs pour savoir si c'est réellement la même statue].

Voici une série consacrée essentiellement à la partie est des ISAI, à savoir les îlots V36 et V37, ainsi que les fondations du futur îlot V7. Tous ces clichés ont été pris le même matin de septembre 1949.

1949--V36-et-V37-et-fondati

Vue globale du chantier et des fondations de l'îlot V7, l'îlot qui vient entourer l'immeuble du Crédit Lyonnais devenu orphelin. Le cliché a certainement été pris depuis celui-ci. Derrière ce quadrilatère, l'îlot V36 et sa tour en construction que l'on devine à gauche. Puis de gauche à droite, la tour du V37 plus avancée, puis celle du V40 et enfin celle du V41 à laquelle il manque encore plusieurs étages. Si le bâtiment de gauche semble s'arrêter net, avec son pan latéral ouvert, c'est qu'il attend l'avancée de l'extension (fonds privés de la coopérative François 1er).

1949-fondations-V7

Un gros plan sur les fondations de l'îlot V7.

1949-V36-et-fondations-V7

1949-V36-et-V37-depuis-V7

1949-V36-et-fondations-V7

Autres prises de vue (mêmes personnages à gauche mais les ouvriers ont disparu du chantier au premier plan de la seconde et la troisième).

1949-grue-fondations-V7

Même point de vue mais avec un autre cadrage. On voit encore très bien les arbres de l'ancien jardin de l'hôtel de ville, pour la plupart en sursis (les grands arbres les plus à droite seront conservés et sont toujours là de nos jours).

1949-V36-depuis-V7

1949-V36-et fondations V7

Mêmes angles de prise de vue mais depuis le sol.

1949-V36-et-V37-depuis-fond

L'embranchement de la rue Edouard Larue entre le V36 et le V37. Au premier plan un ouvrier sur le chantier du V7.

1949-V36-et-V37-HdV-rue-Edo

Même vue sans l'ouvrier, plus au niveau du sol.

1949-V36-elevation-nord

L'immeuble du V36 correspondant au 24 place de l'hôtel de ville. L'extension ne le prolonge pas encore sur la gauche.

1949-V37-angle-HdV

L'îlot V37, à l'angle de la place et de la rue de Paris. Robert Lhommet ose ce contre-jour certainement pour la passante, qui est comme sortie de nulle part. A remarquer également le dénivelé pour accéder au jardin de l'hôtel de ville dans lequel se tient le photographe. C'est actuellement la fontaine qui est à cet endroit.

3- vues latérales

vu-depuis-V4-avec-extension

Il s'agit en fait d'une vue du chantier de l'îlot V4, dont on coule les fondations. On est dans la première moitié 1950, certainement au début du printemps. Le gros oeuvre des ISAI est achevé, ainsi que celui des extensions (on voit très bien face à nous celle du V41, l'immeuble de la rue Bernardin de Saint-Pierre). Au fond au centre, la tour du V6 est en voie d'achèvement, ce qui n'est pas le cas pour la partie avenue Foch, pas encore construite. Cet îlot sera achevé le 19 juillet 1950. Au fond à droite, l'hôtel de Normandie (V35) est lui aussi achevé. Un très grand mât qui semble être aux environs de la place Perret porte une des balises d'alignement du port. Cette balise sera très vite placée sur le toit de la tour du V41 en attendant la construction des lanternes de la pointe de Floride et du quai Johannes Couvert en 1970.

1949--facade-ouest-V41 

Retour en septembre 1949. Perspective latérale pointant vers l'est avec au premier plan l'îlot V41, avant la construction de l'extension. Vue sur le jardin de l'hôtel de ville à gauche et sur le bassin du commerce à droite traversée par son ancienne passerelle.

1949--facade-ouest-V41--2

Autre cliché quasiment identique mais de moins bonne qualité.

1949--place-de-l'Hdv-depuis V42 - fondations V6

Autre vue plus centrée sur la place avec au premier plan le chantier de l'îlot V6, au stade préliminaire derrière sa palissade.

1949-V40-depuis-V37

Vue assez primitive (juin-juillet 1949 ?) prise depuis la tour de l'îlot V37. A gauche la place de l'hôtel de ville au débouché de la rue de Paris. On voit que la tour du V40 n'est encore pas bien haute et que derrière, l'îlot V41 n'en est qu'à ses débuts. On distingue en revanche très nettement le quartier Saint-Vincent au fond, et les immeubles rescapés du front de mer. Entre : le néant.

1949-TourV40-et-ville-ouest

Même point de vue mais un peu plus vers la gauche. La digue nord est parfaitement visible.

1950--V40-et-V6-en-constrcu

Une vue du début 1950, prise depuis la tour de l'îlot V37. Au premier plan la saignée de la rue de Paris puis la tour du V40 et au fond, en cours d'élévation, celle du V6. Comme sur la première photo de ce lot on voit que le bâtiment bas de l'avenue Foch de ce dernier îlot n'est pas encore commencé. C'est un des bâtiments les plus atypique des lieux, avec son quatrième étage encadré à chaque angle par une petite loggia. Il est possible que le retard de plans soit à l'origine de ce décalage de construction.

4- l'intérieur des îlots

1949-Construction-V36-et-ba

Été 49 (août ?), îlot V36 pris depuis la tour du V37, pointant vers l'est. Nous avons déjà publié cette photo très marquante : on y voit distinctement les baraquements provisoires installés place du Chillou et les ruines de la bourse de commerce qui sera remplacée par l'édifice d'Othello Zavaroni à partir de 1955.

1949-cour-V36-et-tour-en-co

Vue de la cour du V36 plus en contreplongée. L'ovale représente le jardin à venir, un parking souterrain prenant place autour de lui, tout comme dans l'îlot V41. Pour l'instant il sert de remise aux madriers des échafaudages.

1949-cour-V36-depuis-V37-et

Même jour et même lieu de prise de vie que précédemment mais orienté vers le nord-est. On voit très bien l'immeuble du crédit-lyonnais devenu orphelin. Auguste Perret l'englobera dans l'îlot V7.

1949-courV36-et-tour-V37

En septembre 1949, voici la tour du V37 vue cette fois-ci d'un balcon de l'îlot V36. La photo pointe vers l'ouest. Au premier plan l'étage bas à portiques qui abrite les magasins rue Edouard Larue.

1949-V37-rue-Edouard-Larue

L'immeuble bas bordant la place de l'hôtel de ville de l'îlot V37, ainsi que sa tour à gauche. En bas, la rue Edouard Larue.

1949-courV40-et-tour-V41

Vue cette fois-ci de la cours du V41. On y retrouve le même portique inversé.

1949-Tour-V40-depuis-V41

Même point de vue sur la tour du V40. Un ouvrier prend la pose tout en haut sur le toit.

1949-tourV40-depuis-V41

Les bâtiments de la rue Victor Hugo pris depuis la tour du V41. Ce bâtiment (ainsi que son homologue du V36) dispose au premier étage de terrasses de 40 m2 orientées plein sud. Les appartements qui en jouissent sont des 3/4 pièces mais aussi des studios qui doublent ainsi leur surface !

5- En épilogue, la place de l'hôtel de ville !

 

51-V6-achevé

Fin 1950, l'îlot V6, avec les loggias au quatrième étage de son bâtiment avenue Foch. On remarque la pancarte de chantier qui stipule bien le nom de la coopérative de reconstruction : François 1er. Au fond à droite, certainement l'immeuble de l'îlot V52, fraîchement sorti de terre.

55-pl-hdv-et-construction-s

Le même îlot V6 seulement quatre ans plus tard en 1954. L'avenue Foch est achevée, Saint-Jopseph en cours d'élévation, l'hôtel de ville a sa palissade de chantier. On mesure à quel point ici l'essor de la reconstruction bat son plein. Tout a été très long de septembre 1944 à la remise du premier appartement des ISAI le 15 octobre 1950. Mais ensuite, ces immeubles ont produit leur effet de laboratoire, et tous les chantiers sont lancés.

fin50-pl-hdv-rue-de-paris

Certainement le même jour : la perspective royale.

post51-pl-Hdv-neige

Une vue des jardins l'hiver.

fin50-pl-hdv-tramway

Le tramway est installé. On peut remarquer tout le long du jardin côté nord, à l'ombre, la rambarde en béton et ses fameux claustras cubiques qui ont malheureusement été détruits lors de la pause des pergolas en bois au début des années quatre-vingt.

post51-V6-depuis-Hdv

L'îlot V6.

post54-pl-hdv-depuis-hdv-en

L'îlot V7, depuis le corps central de l'hôtel de ville en 1958. Le chantier de ce dernier est toujours en cours.

post56-pl-Hdv-depuis-tour-t

Le même jour cette vue prise du haut de la tour de l'hôtel de ville alors tout juste achevée.

60-pl-Hdv-S85

Et pour terminer une photo beaucoup plus récente de l'îlot S85 avec ce qui nous manquait temps : les habitants ! La reconstruction du Havre est enfin achevée.

Nous tenons à remercier la personne qui a mis à jour ces documents et qui nous a permis l'édition et la diffusion.