En juillet 1949, une exposition sur la reconstruction du Havre se tient dans une des parties encore inachevées des ISAI, ainsi que la présentation d'un appartement type.

On peut voir de droite à gauche sur cette photo : Jacques Tournant (architecte en charge du remembrement), M. Séverie, (sous-préfet), Pierre Courant (député-maire) et Robert Le Chevalier, président de la coopérative de reconstruction François Ier.

visite_appt_temoin

Photographie anonyme du Fonds Tournant, archives municipales du Havre, 80 W 4-2.

 

Le Havre Libre du 8 juillet 1949 nous donne des informations. On a cependant du mal à situer précisément où fut organisée cette exposition.

LHL_080749

L'article mentionne que l'exposition se tient dans l'îlot "Bisserier", nom du maroquinier qui sera par ailleurs le premier occupant à qui on remettra les clefs le 16 octobre 1950 (voir aussi plus bas l'article du Havre Libre).

bisserier 

Extrait d'un dépliant publié par le service arts et histoire de la Ville du Havre.

Or cet îlot est bien le V37, par ailleurs celui qui a également bénéficié de la pose de la première pierre le 31 mars 1946. En revanche, on lit plus loin que l'entrée se trouve sur la façade est donnant sur la rue de Paris, ce qui nous amènerait alors dans le V40. Nous pensons qu'il s'agit d'une erreur, et qu'il faut plutôt entendre le contraire, c'est-à-dire la façade à l'est de la rue de Paris (terminologie qui sera reprise dans l'article du 16 octobre 1950).

L'appartement reproduit dans le journal est un quatre pièces. Il nous est de même difficile de le localiser dans la mesure où les plans en notre possession (ceux du permis de construire déposé aux archives municipales PC538/47) ne sont pas conformes à la réalité. En effet, on s'aperçoit en comparant le plan et la photo de la façade actuelle que le joint de dilatation a été déplacé au milieu de l'ensemble (5ème colonne sur la photo en partant de la place de l'hôtel de ville, 6ème sur le plan). De même, l'entrée située entre la quatrième et la cinquième colonne sur le plan se situe en fait entre la troisième et la quatrième. On peut supposer que les plans ont donc été inversés sur un axe nord-sud mais une étude plus approfondie doit être menée pour corroborer cette hypothèse.

PC538_47_23

V37_bisserier

Le Havre Libre du 11 juillet 1949 rend compte de l'inauguration.

LHL_110749

Ci-après l'article du Havre Libre du 16 octobre 1950 au sujet de la remise des clefs à M. Bisserier.

LHL_161050

LHL_161050_2